Pâques : 13.500 forces de l'ordre mobilisées pour "protéger les offices dans un contexte où le terrorisme peut frapper"

Pâques 13.500 forces de l'ordre mobilisées pour "protéger les offices dans un contexte où le terrorisme peut frapper

Gérald Darmanin a annoncé dimanche la mobilisation de 13.500 forces de l'ordre sur près de 4.530 lieux de culte partout en France afin de "protéger les offices" catholiques et protestants pour la fête de Pâques, lors d'un déplacement à Pontoise (Val-d'Oise).

"Les forces de l'ordre sont présentes partout sur le territoire national depuis le Vendredi saint jusqu'à demain lundi de Pâques pour protéger les offices dans un contexte extrêmement difficile où le terrorisme peut frapper", a déclaré le ministre de l'Intérieur lors d'un point presse sur le parvis de la cathédrale Saint-Maclou de Pontoise, dimanche 31 mars.

"Il y a 13.500 policiers, gendarmes et militaires Sentinelle qui sont déployés ce matin sur 4.350 lieux de culte chrétiens, protestants et catholiques, partout en France en Hexagone et en Outre-mer", a-t-il détaillé, rappelant que "les chrétiens ont été largement touchés" ces dernières années par des attaques terroristes.

Il a notamment fait référence à l'attentat de la basilique Notre-Dame de Nice qui avait fait trois morts en octobre 2020.

Jeudi, Gérald Darmanin avait demandé aux préfets de déployer des forces de l'ordre devant toutes les églises catholiques et les temples protestants pour la fête de Pâques ce week-end, selon une note et un SMS consultés par l'AFP.

Le niveau "très élevé" de la menace terroriste ainsi que la "persistance des tensions" internationales, avec notamment la guerre à Gaza et l'attentat de Moscou "exigent le maintien d'une extrême vigilance" pour les fêtes de Pâques, écrivait le ministre dans une note envoyée aux préfets.

Deux projets d'attentats ont été déjoués en France depuis le début de l'année. L'un concernait un projet d'"action violente contre un édifice religieux catholique" par un homme "manifestement acquis à l'idéologie jihadiste", avait indiqué le parquet national antiterroriste (Pnat).

Âgé de 62 ans, cet homme a été mis en examen et placé en détention provisoire le 8 mars pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des crimes d'atteinte aux personnes", selon le Pnat.

Pâques, qui commémore la résurrection du Christ pour les chrétiens, a été célébrée dimanche par catholiques et protestants, et le 5 mai par les orthodoxes.

La Rédaction (avec AFP)

Crédit image : Shutterstock / Delpixel


Articles récents >

Résumé des actualités du 19 avril 2024

outlined-grey clock icon

Les nouvelles récentes >