"La bénédiction ne doit être refusée à personne" : le pape dénonce "l’hypocrisie" de ceux qui s'opposent à la bénédiction des couples de même sexe

benediction_doit_etre_refusee_personne_pape_denonce_hypocrisie

Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire italien Credere, paru ce jeudi, le pape François a dénoncé l'hypocrisie de ceux qui s'indignent qu'il bénisse des homosexuels alors que "personne n’est scandalisé si je bénis un entrepreneur qui exploite potentiellement des gens, et cela est un péché très grave", a-t-il déclaré. 

Le souverain pontife est récemment revenu sur les critiques auxquelles il fait face depuis qu'il a annoncé qu'il bénirait les couples de même sexe et les personnes divorcées ou considérées "en situation irrégulière" par l'église. 

Dans un document officiel, intitulé Fiducia Supplicans, publié en décembre dernier, le Vatican a autorisé la bénédiction des couples de même sexe à condition qu'elle soit effectuée en dehors des rituels liturgiques, il s'agissait d'une première sur cette question source de tensions au sein de l'Eglise catholique.

"Il est possible de bénir les couples en situation irrégulière et les couples de même sexe, sous une forme qui ne doit pas être fixée rituellement par les autorités ecclésiales, afin de ne pas créer de confusion avec la bénédiction propre au sacrement du mariage", affirme le document de huit pages publié en plusieurs langues par le Vatican.

Cette bénédiction "ne sera jamais accomplie en même temps que les rites civils d'union, ni même en relation avec eux", précise-t-il en rappelant que le sacrement du mariage reste, lui, exclusivement réservé aux couples hétérosexuels.

Une annonce qui a suscité de vives critiques, notamment de la part des leaders catholiques africainsLa contestation a été particulièrement vive au Malawi, au Nigeria et en Zambie ainsi qu'en République démocratique du Congo (RDC), où la conférence des évêques a fermement manifesté son opposition à ces bénédictions. 

"C'est de l'hypocrisie"

Dans un entretien publié ce jeudi dans les colonnes de l'hebdomadaire italien Credere le pape a dénoncé des réactions hypocrites, révèle Vatican News.  

"Personne n’est scandalisé si je bénis un entrepreneur qui exploite potentiellement des gens, et cela est un péché très grave. Alors que si je bénis un homosexuel, des gens sont choqués… C’est de l’hypocrisie !"

"Nous devons tous nous respecter. Tout le monde ! Le cœur du document est l'accueil", a-t-il poursuivi insistant sur le fait que "la bénédiction ne doit être refusée à personne". 

La place des femmes

François s'est ensuite exprimé sur d'autres points qu'il souhaite voir évoluer au sein de l'Eglise, comme la place des femmes. Estimant qu'il est "important d'ouvrir le travail de la Curie aux femmes", il a expliqué que "l'Église est femme, elle est épouse. Pierre n'est pas une femme, il n'est pas une épouse. L'Église-épouse est plus importante que Pierre-ministre". 

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock / Alessia Pierdomenico

Articles récents >

Résumé des actualités du 1er mars 2024

outlined-grey clock icon

Les nouvelles récentes >